Soulager le syndrome de l'essuie-glace grâce aux semelles

Vous souffrez à l’avant des genoux quand vous descendez les escaliers, les pentes lors de randonnée ou tout simplement quand vous vous baissez !

La cause est connue ! Le traitement et la prévention aussi !

Petite explication : anatomiquement, la rotule se trouve devant le genou, à sa face antérieure. Ce petit os est comme un disque, il est entouré de tissus fibreux qui relie le tibia au puissant muscle de la cuisse, le quadriceps.

Lorsque le quadriceps se contracte, il plaque la rotule et la fait coulisser dans un couloir osseux concave creusé dans le fémur appelé trochlée. Cet ensemble de tissus constitue l’appareil extenseur du genou.

Lors de douleur, ce phénomène s’accentue quand la flexion de genou augmente. Au lieu de glisser harmonieusement, la rotule commence à frotter et finit par raboter !

Votre rotule peine à s’engager !

Lorsque vous descendez une pente, le pied se pose et le genou est en extension puis il se plie pour amortir la réception et ralentir le mouvement. Le muscle qui freine la flexion du genou est le même que celui qui permet son extension, le quadriceps.

Quand le genou est tendu, la rotule se retrouve au-dessus de la trochlée. Quand il se fléchit, elle y pénètre à nouveau.

Cette étape mécanique est compliquée.

Les fibres du quadriceps doivent être suffisamment souples et endurantes pour laisser descendre la rotule et freiner le mouvement tout au long de la pente.

Elles guident et permettent l’engagement de la rotule dans ce rail qu’est la trochlée fémorale.

À chacune de ces étapes, la rotule peut souffrir. Lors de son engagement, sa pointe inférieure peut se cogner sur les bords du couloir. À l’occasion de son trajet dans le couloir de la trochlée, elle peut frotter de façon asymétrique et irriter le cartilage.

Quand vous avez un défaut morphologique comme genou valgum (genoux en X) ou des pieds valgisants, pronateurs (qui tombent vers l’intérieur) vous êtes le candidat idéal pour un syndrome rotulien

Quoi faire ?

Dans un premier temps, vous pouvez étirer le quadriceps en gardant pendant quelques secondes votre talon au contact de la fesse. Veillez à contracter vos abdominaux pour ne pas emmener votre bassin en cambrant votre dos ! De cette manière, votre quadriceps apprend à se relâcher et laisse plus volontiers descendre votre rotule dans son couloir.

Dans un deuxième temps consulter votre médecin pour éliminer tout autre diagnostique et il vous prescrira un bilan podologique et des semelles.

En quoi ce bilan et des semelles peuvent vous aider ?

En détectant vos défauts de posture, en reliant la position de vos pieds et votre morphologie.

Car oui, une position de pieds peut engendrer des douleurs de genoux.

Les semelles guideront le pied, limitant une flexion désordonnée, optimiseront le travail musculaire et de la chaîne musculaire.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.